Le mot de l'Editeur :

un bruit étrange et beau : William a choisi la solitude et le silence il y a 25 ans en intégrant l’ordre religieux des chartreux. Quand un héritage le contraint à quitter le monastère pour Paris, c’est tout un monde nouveau qu’il doit apprivoiser, des certitudes longuement forgées à interroger et surtout, son ancienne vie, laissée là, qu’il va retrouver…
En filigrane de ce beau portrait d’homme, Zep interroge nos propres certitudes, avec un talent graphique réaliste qu’on ne se lasse pas de découvrir.

Ce que l'on en pense sur Idée cadeau...

Dans Un bruit étrange et beau, Zep raconte l’histoire de celui qui a choisi le vide. Le père de Titeuf se garde de le juger, même s’il lui aurait été facile (voire naturel) de le tourner en dérision. Il pose plutôt un regard tendre sur ce personnage qui a souhaité vivre hors de notre temps, de l’espace et de la réalité. L’ensemble est lent, le rythme linéaire et le verbe rare. Après tout, les moines sont des gens de peu de mots, comme le montrent ces phrases qui s’étirent parfois sur trois ou quatre cases. Au terme du récit, le lecteur ne comprend pas les choix du protagoniste. Pourquoi un beau garçon qui plaît aux filles et qui a tout pour lui se coupe-t-il ainsi du monde ? Pis encore, comment se fait-il qu’il se retire de nouveau alors que ce qu’il découvre lui semble bon ? Comme les voies du Seigneur, celles de Marcus sont impénétrables.

Pour illustrer ce scénario, l’auteur opte pour un dessin sobre, réaliste et sans effet ostentatoire. Le personnage principal est particulièrement réussi ; tout est dit dans un regard, un mouvement ou une inclinaison de tête. Le trait est éloquent et il serait superflu de rajouter que le religieux apprécie la grâce d’une demoiselle, l’odeur du café ou le sourire d’un gamin. Peu de cases verticales dans cet album dont les planches sont presque exclusivement composées de trois bandes. Cette régularité, conjuguée au choix de la bichromie (la colorisation alterne principalement entre le marron et le bleu) invitent à l’adoption d’un rythme lent et contemplatif.

Un récit étrange et beau dans lequel Zep démontre son talent de conteur et de dessinateur.

Critiques de lecteurs

Cet album est beau et philosophique, je le conseille à tous. Une pause dans une effervescence quotidienne.

J’aime les œuvres que réalise Zep qui sortent de ses habitudes. Celle-ci est vraiment réussie.
Une foule de sentiments parfaitement répartis entre une très belle histoire et un dessin magnifique et très expressif.
J’avais adoré « Une histoire d’hommes » mais cette histoire est encore plus riche, les personnages sont si réels et touchants.
Chef d’œuvre du genre à conseiller d’urgence !

Très bel album.
Les dessins sont parfaitement en phase avec l’histoire.
C’est touchant, fin,….
Tout est dans les non dits.
À lire !

BD en 1 tome

Cette bande dessinée parle de : Chronique sociale Roman Graphique Rue de Sevres