Le mot de l'Editeur :

Chute de vélo : La mère de Jeanne, qui perd la tête, est hospitalisée. Un peu avant que sa maison ne soit mise en vente, la vieille dame a le droit d’y passer quelques jours. En parallèle, ses petits enfants venus la voir vont par accident exacerber la tension entre deux ouvriers qui travaillent juste en face. Puis c’est le drame : la vieille dame disparaît soudain. Toussaint, un vieil ami qui sait bien plus de choses que les autres ne le pensent, va proposer son aide.

Ce que l'on en pense sur Idée cadeau...

Avec Chute de vélo, Etienne Davodeaux nous prouve, une fois de plus, qu’il a beaucoup de talent. Cette album est une pure merveille de sensibilité et d’humilité. C’est beau, c’est sain.

Critiques de lecteurs

A première vue cet album est une belle histoire de famille où le lecteur, se laissant tenter par un certain voyeurisme, suit une tranche de vie de cette famille sympathique. Il remarquera néanmoins assez vite que ces petits bonheurs et soucis quotidiens sont basés sur des relations complexes entre les personnages, que la générosité apparemment gratuite de l’ami de la famille a un prix extrêmement lourd à porter. Mélangeant ce récit apparemment banal à une enquête policière, une psychanalyse des relations et une fouille de la mémoire des personnages avec de temps en temps une petite touche d’humour bien placée.

La narration est fantastique, les couleurs pastel accentuent la fraîcheur de cet album et les cadrages sont judicieusement effectués afin de faire ressortir les quelques détails qui donnent une dimension supplémentaire à ce récit. C’est sensible, subtil, émouvant, passionnant et drôle.

C’est le premier album de cet auteur que je découvre, hormis le cycle des amis de saltiel qui m’avait peu convaincu. Me voici rassuré par un très beau récit, mettant en évidence les petites et grandes failles de l’esprit humain dans ses conflits quotidiens. Les couleurs pastels contribuent à adoucir le récit , le découpage et le cadrage lui donnent par contrent une certaine intensité et un dynamisme aux moment-clés. Le lecteur se transforme en voyeur malgré lui d’une tranche de vie quotidienne et est presque honteux de pouvoir lire dans l’esprit de chacun des personnages, hormis celui qui chute pour de bon.

BD en 1 tome

Cette bande dessinée parle de : Aire Libre Chronique sociale Davodeau Dupuis