Le mot de l'Editeur :

À bord de l’U.N.S.S. Neil Alden Armstrong, premier vaisseau terrien lancé pour coloniser une planète étrangère, 9600 hommes et femmes reposent dans un profond sommeil cryogénique  (d’ou le titre : Cryozone) afin de supporter les 20 années du voyage, tandis qu’un équipage de 400 permanents veille sur eux. Mais une explosion à bord bouleverse la routine du voyage en endommageant les systèmes d’animation suspendue. Afin de préserver la vie des colons cryogénisés, l’équipage se voit contraint de les réveiller d’urgence, sans respecter aucune procédure de sécurité. En reprenant conscience, ceux-ci ont faim… très faim… faim de chair humaine !

Ce que l'on en pense sur Idée cadeau...

Vous connaissez les séries fantastiques du samedi soir à la télévision? Vous en aimez certaines? Si oui, vous aimerez cette série. Mélange de science fiction, d’action et d’humour, Cryozone vous plonge dans un angoissant huis clos spatial. Basé sur une intrigue somme toute assez commune – une grande société industrielle développe un procédé innovant utilisé pour un premier voyage intergalactique… La situation va logiquement dégénèrer car le procédé n’est pas totalement inoffensif – cette BD enchaîne les phases d’actions sans aucune pause.

Critiques de lecteurs

J’ai toujours aimé Bajram et cela depuis son incroyable Universal War que j’ai trouvé recherché et exceptionnellement bien dessiner. Cryozone à été dessiné avant UW mais on y retrouve bien la patte de Barjam pour ce qui est de l’univers spatial. L’histoire en elle même est intéressante, l’idée de mettre des zombies dans l’espace à de quoi surprendre mais j’ai lu cette bd d’un trait et je l’ai bien appréciée.

Voici de la SF comme on l’aime: des vaisseaux spatiaux avec des colons et des nouvelles technologies censées pérenniser l’espèce, une multinationale qui tire les ficelles, des méchants très méchants, des vrais héros…
En fait nous sommes dans une aventure qui est un préalable à UW1, le Chef d’oeuvre de Bajram. On peut d’ailleurs reconnaître certains personnages. Ceci dit, c’est une bonne oeuvre de BD SF. Le dessin du tome 2 est assez surprenant par rapport au tome 1 (notament les couleurs), et c’est encore plus marqué quand on lit l’intégrale.
A lire, on passe un bon moment.

BD en 2 tomes

Cette bande dessinée parle de : Bajram Delcourt Science fiction