Le mot de l'Editeur :

Zidrou persiste et « signe » : après le magnifique « Lydie », « La peau de l’ours » nous fait voyager de l’Italie contemporaine aux États-Unis de la fin des années 30. Amadeo a pour devoir quotidien de lire à un vieil homme son horoscope. Il est loin d’imaginer que cet aveugle, canne à la main, a été montreur d’ours aux États-Unis, puis assistant d’un chef mafieux ! Une histoire d’amour, de vengeance, de lâcheté…

Ce que l'on en pense sur Idée cadeau...

La Peau De L’Ours est un superbe réussite graphique et scénaristique. C’est violent, sanglant et cruel comme les histoires mafieuses, mais aussi drôle, poétique et délicieusement amoral. Le graphisme puissant et nerveux est superbe, empruntant les nez et les couleurs aux « Demoiselles D’Avignon » de Picasso. Les personnages ont des gueules incroyables, les paysages chauds de l’Italie contrastent merveilleusement avec la dureté urbaine de la Cote Est des USA.

Critiques de lecteurs

un petit bijou…. et c ‘est vrai! Pour un one shot, c’est bluffant, ingénieux et puissant à la fois, avec des dessins et des dialogues minimalistes – ou à la limite du minimalisme – mais d’une profondeur et d’une justesse en tous point remarquable!! La peau de l’ours est une vrai réussite!!

J’ai bien apprécié cette histoire de gangsters qui s’en tient aux codes du genre (un mafieux sans scrupules, du sang et de la vengeance, un amour interdit entre le jeune protégé du parrain et la petite fille de ce dernier…) tout en jouant davantage sur le mode « roman graphique », et c’est sans doute cela qui m’a plu. Le récit est limpide et captivant, et l’atmosphère lourde de menaces. Notamment pour les jeunes amants dont l’amour est bien trop grand pour durer très longtemps…

On va pas se mentir quand j ai vu les graphismes j ai fait: Oups. Mais une fois dans l’histoire j ai été transporté : La peau de l’ours c’est un chef d’oeuvre de scénario… J’adore

BD en 1 tome

Cette bande dessinée parle de : Chronique sociale Dargaud