Le mot de l'Editeur :

Le signe de la lune : Une petite ville d’Espagne, dans les années 1920. Isolés, les habitants de cette campagne, proche d’une immense forêt, vivent encore avec les croyances d’un monde ancien. C’est ici que vit Artemisa, une jeune fille qui développe une attirance inexplicable pour la lune. C’est aussi dans cette forêt qu’un drame va se nouer…

Ce que l'on en pense sur Idée cadeau...

José Luis Munuera livre pour Le signe de la lune des planches de toute beauté et illustre une nouvelle fois tout le talent de cette école espagnole très en verve actuellement. Jouant sur les nuances de gris, ses lavis noir et blanc donnent beaucoup de profondeur aux dessins et se placent au diapason de cette ambiance brumeuse et obscure qui enveloppe ce remarquable one-shot. A l’instar de la cape du super-ours dans Herobear & the kid, le manteau rouge de l’héroïne principale vient briser cette bichromie séduisante, tout en faisant un léger clin d’œil au Petit Chaperon Rouge. Le découpage virtuose contribue quant à lui à rythmer l’ensemble, livrant de temps en temps des pleines pages qui offrent des moments de respiration et laissent le lecteur bouche bée.

Un scénario classique, sombre et humain, sublimé par une mise en images époustouflante.

Critiques de lecteurs

Un très bel objet que ce « signe de la lune » avec des dessins N&B (avec une touche de rouge) de toute beauté et une mise en page réussie.
La première partie de l’histoire (un peu guerre des boutons en plus noire) est très convaincante, la seconde avec le passage à l’âge adulte un peu moins, même si au total cette histoire est touchante, la référence aux mythes des contes de notre enfance étant réussie. Certains personnages pourraient être développés pour mieux nous faire découvrir ce pays d’Aldéa.

BD en 1 tome

Cette bande dessinée parle de : Dargaud Enfance