Le mot de l'Editeur :

Dans L’Immeuble d’en face, se trouvent trois appartements, un à chaque étage. Au premier vit Béatrice, une maman célibataire, enceinte de son second enfant. Au second, un couple d’une bonne quarantaine, Fabienne et Jacky, qui n’a pas d’enfant mais un gros chien ! Enfin au troisième logent deux jeunes tourtereaux, Claire et Louis, étudiants tous les deux.

Chacun de ces groupes mène son existence propre, avec ses joies, ses lassitudes, ses jalousies, ses drames (perte d’une grand-mère, accident du chien…). Et les hasards de la vie les font se croiser, s’entraider, se désirer…

Ce que l'on en pense sur Idée cadeau...

dans L’immeuble d’en face, pas de grands drames, pas de complexité, on est dans la vraie vie.
Niveau dessin, on retrouve le trait caractéristique de cette géniale auteure, mélange de BD franco-belge et de mangas nippo-coréens. Simple, mais d’une efficacité sans faille, le trait fait mouche à chaque fois. D’autant que le tout s’est embelli, avec une utilisation des ombres et des clairs-obscurs, plus poussée et nettement maitrisée, faisant ressortir avec délicatesse les sentiments des personnages. Le découpage est dans l’ensemble plus classique que dans les précédents volets, mais le sens du rythme est toujours là. Enfin, les cadrages sont sublimes et révèlent de très très bonnes idées, classiques, mais d’une efficacité sans faille.
L’oeuvre est achevé, l’immeuble d’en face n’attend plus qu’une seule chose: la consécration et la reconnaissance qui lui sont dues naturellement étant donné l’incroyable niveau de cette fantastique BD.

Critiques de lecteurs

On retrouve avec plaisir les habitants de cet immeuble. Leur vie suit son cours, faite de péripéties ordinaires, mais pas forcément attendues…
Je me contenterai de dire que chaque volume de L’immeuble d’en face me parait plus réussi que le précédent: le traitement des situations s’affine, le dessin s’améliore.

 

BD en 3 tomes

Cette bande dessinée parle de : Chronique sociale Manga Vanyda