Le mot de l'Editeur :

Muchacho : Nicaragua, 1976. Secondé par la sinistre Guardia, « Tachito » Somoza règne en maître sur ce petit pays d’Amérique centrale. Jeune séminariste, fils d’une grande famille de Managua, la capitale, Gabriel peint. Le Christ, la Passion, les saints. Il est doué pour ça. C’est la raison pour laquelle on l’envoie exercer son art auprès de Ruben, le prêtre de San Juan, un petit village niché dans la montagne. Peu apprécié des villageois, parce qu’il est le fils de son père, Gabriel devra apprendre à les connaître et à les aimer, encouragé par un Ruben l’exhortant à les peindre tels qu’ils sont, hommes et femmes de chair et de sang. Ainsi, en « soulevant la peau des choses », Gabriel découvrira la répression militaire contre les paysans, et contre lui-même le joug écrasant de sa sensualité. Pour lui comme pour les villageois, les temps sont à la révolte qui gronde et à la révolution qui couve…

Ce que l'on en pense sur Idée cadeau...

Beaucoup de choses ont été écrite sur le Nicaragua, des bonnes et des moins bonnes. Lepage prend le parti de nous faire découvrir la vie d’un petit village dont l’animateur est le curé Ruben. Ce dernier va accueillir le jeune séminariste Gabriel de la Serna qui va s’éveiller petit à petit et dessiner avec talent la vie de tous les jours. Mais voilà, au Nicaragua, la dictature est bien là et malgré l’immunité liée à son rang dont il dispose, notre jeune muchacho va l’apprendre à ses dépens… Très beau.

Critiques de lecteurs

Magnifique album sur fond de guerre sandiniste où le charnel le dispute à la quête de sens d’un gamin bien né tombé au coeur de la lutte des classes.

Un must superbe on ne peut rien dire de plus de cette histoire magique !!!!

Une histoire originale et belle. Gabriel, jeune séminariste, vit au Nicaragua dans les années 70. Le pays est déchiré par la lutte entre les forces armées du président dictateur Somoza et les rebelles communistes. Fils d’une bonne famille condamnant la révolution, Gabriel se cherche et découvre petit à petit la vie du peuple, sa souffrance et son envie de révolte. Dommage que la vision de la révolution soit un peu trop manichéenne en opposant les méchants soldats du dictateur Somoza aux gentils paysans révolutionnaires.

BD en 2 tomes

Cette bande dessinée parle de : Aire Libre Dupuis Lepage Roman Graphique