Le mot de l'Editeur :

Pour un peu de bonheur : Printemps 1919. Après six ans d’absence, Félix Castelan revient dans son village natal. Il est inquiet à l’idée de retrouver sa femme et son fils qu’il n’a pas vu grandir. Une inquiétude justifiée autant par la durée de son absence que par son nouveau visage : Félix est une Gueule cassée. Arrachée par un obus, la moitié de sa figure est dorénavant cachée derrière un masque blanc. Outre ses difficultés à renouer avec la vie civile, l’ancien Poilu apprend qu’un mystérieux tueur abat les bêtes des paysans. Vaches, moutons et autres animaux domestiques tombent sous les balles d’un tireur d’élite anonyme. A la demande du maire, un enquêteur émérite de la police parisienne, arrive au village.

Ce que l'on en pense sur Idée cadeau...

Touchant, le scénario et l’histoire de Pour un peu de bonheur sont parfaitement complémentaires: indispensable à tout point de vue.

Critiques de lecteurs

Touchant, surprenant bref une excellente surprise.
A posséder impérativement pour faire découvrir.
Pour ma part les auteurs m’étant inconnus jusqu’à présent, je vais me pencher immédiatement sur leur production.

Une BD plaisante, sur un thème intéressant, celui de ceux que l’on a surnommés les « gueules cassées », au retour de la guerre (avec un cahier spécial de 8 pages réalisé avec le Val de Grâce, en supplément de la première édition).

J’ai lu cette bd comme un mort de fin/faim.
J’aime le realisme du dessin de pour un peu de boneur. J’ai l’impression que c’était trop court trop court! Il y a une suite?

Bonne BD, agréable à lire. L’histoire d’un homme qui revient de la terrible Grande guerre, celle de 1914-1918, avec la moitié du visage détruite par un obus. Pas facile, au-delà de la douleur physique, de surmonter les regards curieux et l’effroi perceptible dans le regard des gens. Pas facile non plus de devoir accepter toutes les transformations qu’a vécues son village, vidé d’une grande partie de ses hommes et où son retour suscite forcément une part d’amertume.Et s’il n’y avait que cela… Il y a aussi le nouveau regard que vont lui porter sa femme, d’une part, qu’il n’a pas vue depuis cinq longues années, et de son fils, d’autre part, qui n’avait que cinq ans la dernière fois qu’il l’a vu.

BD en 2 tomes

Cette bande dessinée parle de : Bamboo Grand Angle Premiere guerre