Le mot de l'Editeur :

À cinquante ans, Aloys Clark, est un homme en rupture. En rupture d’inspiration, incapable d’écrire une ligne, l’écrivain sillonne la France, de bibliothèque en centre culturel, pour parler littérature. En rupture d’amour et de bonheur, hanté par la mort de son père, l’homme cède à la dépression. Jusqu’au jour où il exhume un livre d’un rayonnage poussiéreux, le livre d’un autre. Ce récit, en apparence autobiographique, respire la joie de vivre. Et décide Aloys à suivre les traces de son auteur et de passer Quelques mois à l’Amélie

Ce que l'on en pense sur Idée cadeau...

Mais quel lecteur, un petit peu rêveur, ne désirerait pas voir, dans cette histoire humaine (entendez par là, l’histoire d’un homme confronté à la dureté de son existence, le deuil, la remise en question, la fuite en avant, l’amour) d’un écrivain à la recherche d’un autre écrivain; oui, qui ne voudrait pas voir tout au fond de l’œuvre, au fond de « Quelques mois à l’Amélie », comme un petit miroir quireflèterait le monde extérieur, reflet de l’auteur, reflet de l’autre, reflet de soi ?

Critiques de lecteurs

Quelques mois à l’Amélie est une histoire qui a un certain charme. Certaines scènes m’ont semblé superflue mais l’ensemble est cohérent. On se demande tout au long ou le scénariste veut nous mener, puis finalement on arrive à la dernière page de ce roman graphique et c’est une belle surprise. La conclusion nous fait réfléchir et nous donne envie de relire l’histoire pour encore mieux apprécier son romantisme.

Cet album est un exemple parfait d’un art mis au service d’une histoire simple, humaine et touchante.
Il démontre aussi qu’on peut vivre et partager sa mid-life crisis autrement qu’en se regardant le nombril et en s’interrogeant sur sa capacité à être génial en permanence.

BD en 1 tome

Cette bande dessinée parle de : Aire Libre Chronique sociale Dupuis Moderne